AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 
Esprit es-tu là ? » PV Loreleï
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gazielle E. Millow
avatar

un surnom : Weewee
messages : 264
rubis : 388
niveau : 5.
appréciation : 23
anniversaire : 12/05/1997
inscription : 14/04/2015
age : 20
métier ou section : 2 ème année
son don :

Son don consiste tout simplement à envoyer des décharges électriques à toute chose entrant en contact avec sa peau (bon bien sûr ce n'est pas constant.). Gazielle est donc une sorte de Tazer humain, tout ce qu'elle touche ou tout ce qui la touche peut recevoir une décharge, allant de la simple châtaigne à une décharge plus importante. Attention, elle ne peux pas pour autant vous balancer un éclair dans la face, ce n'est pas Zeus. Si vous ne la touchez pas et qu'elle ne vous touche pas, vous ne risquez rien. Elle ne craint d'ailleurs pas l'électricité, autrement dit, elle peut s'amuser à mettre les doigts dans une prise, elle ne sentira rien. Ses cheveux se friseront quand même un peu malgré tout, parce que si l’électricité n'est pas mortelle pour elle, elle reste quand même un conducteur et donc, ça la traverse. Son pouvoir est purement inutile contre tous les matériaux non-conducteurs bien évidemment.
défenseurs

Esprit es-tu là ? » PV Loreleï
Posté le 16.04.15 0:24 par Gazielle E. Millow.

Ah...tu l'avais harcelée, ta pauvre colocataire. Tu avais même presque manqué de la supplier de venir avec toi pour aller éclaircir les mystères des sous-sols. Ça va être amusant, que tu lui as dit, ah ouai, c'est sûr qu'aller voir un sous-sol qu'on raconte infesté de fantômes et de créatures mal intentionnées ça risque d'être hyper drôle, vraiment. Miss Gazielle, toi et tes idées faites encore des merveilles, comme d'habtitude et bien sûr, tu ne peux juste pas te contenter de faire tout ça seule. Non, il a fallut que tu embarques cette pauvre Loreleï avec toi. Ah bordel, un jour tu vas tuer des gens avec tes idées foireuses, t'aurais bien voulu embarquer Zedekiah avec toi mais...Loreleï était là au moment où l'idée t'as traversé l'esprit et il était tout simplement hors de question d'attendre. Ta curiosité était à son paroxysme et il fallait absolument que tu ne la laisses pas s'envoler entre-temps.

« Dis dis, tu sais ce qu'il y a en bas ? » Tu étais complètement excitée en te rendant la bas et ça se voyait clairement. Tu n'étais pas prête de redescendre d'un cran, vraiment pas. Et d'ailleurs tu n'avais ABSOLUMENT PAS honte d'embarquer ta préfète là-dedans, en cas d'ennuis...bah tu aviseras. L'improvisation c'est toujours le mieux, c'est aussi là où on balance le plus de conneries, certes, mais au moins c'est naturel. « Et tu crois qu'on va réussir à activer l'escalier ? Ça serait drôle !» Et tu pourrais clairement t'égosiller librement en riant comme une cinglée pendant ta descente...Encore mieux que les sensations fortes de Sky Land ! Et ouai...tu n'avais plus qu'à espérer que ta chère colocataire soit aussi adepte que toi des sensations fortes.  



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Re: Esprit es-tu là ? » PV Loreleï
Posté le 16.04.15 0:53 par Invité.


Cette idée... Mais cette idée... Mis pourquoi elle l'avait suivi, aussi ? Franchement... Par sens du devoir en tant que préfète, par bêtise pure en tant que coloc' de cette tarée ? Enfin, c'est bien pour ça qu'elle l'adorait, sa Gazielle. Pour ce genre d'idée totalement loufoque et aussi totalement imprévu. Car je vous mets au défi de trouver une personne saine d'esprit qui, à la pause de midi, se dit : "tiens, allons fouiner dans les sous-sols, parait que c'est hanté !" Aussi, pendant que les deux jeunes filles allaient sur place, l'une paraissait sur-excitée tandis que l'autre, elle, était plus calme et réservé, d'apparence seulement. Car malgré tous les avertissements que Leï avait lancé à son amie... Elle mourrait, elle aussi, d'envie d'aller voir à quoi ressemblait les sous-sols.

- Aucune idée, mais il parait que c'est rempli à craquer de fantômes, de créatures étranges et visqueuses, mais aussi...

Et là, elle marqua un petit silence, comme pour marquer le coup, augmenter le suspense.

- Les squelettes des élèves qui n'ont jamais pu en sortir !

Bon, ok, cette dernière partie était pas forcément la plus crédible du monde mais en même temps, tout est possible ici. Les deux jeunes filles continuèrent leurs marches paisiblement lorsque Gazielle souleva un point fort important.

- Je sais pas trop, parce que de ce que j'ai entendu dire, ça ne s'active que pour les élèves mal intentionnés. Mais bon, déjà, est-ce que c'est la vérité, et ensuite, c'est quoi être mal intentionnés pour des escaliers ?

Elles n'eurent pas le temps de réfléchir à la question car ça y est, elles étaient arrivé à bon port. Les fameux escaliers. Leï eut un léger tremblement qu'elle réprimanda aussitôt. Si les escaliers étaient ouvert aux élèves, rien ne devait être dangereux, pas d’inquiétude à avoir.

- C'est vrai que c'est profond, je vois pas le fond... On fait comment ? On y va en même temps, pour ne pas se perdre de vue au cas où ?

Dans le même temps, Loreleï en profita pour bien mémoriser les lieux dans lesquels elles se trouvaient toutes deux. Si elle voulait utiliser un portail pour remonter, il faudrait qu'elle se souvienne bien de cet endroit pour savoir où et comment le poser.

Revenir en haut Aller en bas
Gazielle E. Millow
avatar

un surnom : Weewee
messages : 264
rubis : 388
niveau : 5.
appréciation : 23
anniversaire : 12/05/1997
inscription : 14/04/2015
age : 20
métier ou section : 2 ème année
son don :

Son don consiste tout simplement à envoyer des décharges électriques à toute chose entrant en contact avec sa peau (bon bien sûr ce n'est pas constant.). Gazielle est donc une sorte de Tazer humain, tout ce qu'elle touche ou tout ce qui la touche peut recevoir une décharge, allant de la simple châtaigne à une décharge plus importante. Attention, elle ne peux pas pour autant vous balancer un éclair dans la face, ce n'est pas Zeus. Si vous ne la touchez pas et qu'elle ne vous touche pas, vous ne risquez rien. Elle ne craint d'ailleurs pas l'électricité, autrement dit, elle peut s'amuser à mettre les doigts dans une prise, elle ne sentira rien. Ses cheveux se friseront quand même un peu malgré tout, parce que si l’électricité n'est pas mortelle pour elle, elle reste quand même un conducteur et donc, ça la traverse. Son pouvoir est purement inutile contre tous les matériaux non-conducteurs bien évidemment.
défenseurs

Re: Esprit es-tu là ? » PV Loreleï
Posté le 16.04.15 1:46 par Gazielle E. Millow.

« Si tu vois le squelette qui remonte les escaliers, c'est là que ça deviendrait vraiment inquiétant. » Tu fixas les escaliers, perplexe. Il fallait absolument que tu trouves un moyen de les activer, ces maudits escaliers ! Bon, dans le pire des cas, vous descendrez à pied mais niveau sensations, c'était pas terrible. Ah...il fallait que tu le trouves, ton moyen, vraiment. Et puis, Loreleï marquait un point, qu'est-ce qu'être mal intentionné pour un escalier ? « Peut-être une fougueuse envie de...je sais pas moi...enflammer l'école ? Et du coup en guise de punition...on se retrouve à errer à tout jamais dans les sous-sols terrifiants de l'école. Et ainsi nous deviendrons des esprits cherchant à attirer les âmes errantes vers nous...» Chose qui ne t'as jamais traversé l'esprit et qui ne le traversera certainement jamais, encore heureux d'ailleurs. La fin de ta phrase, tu l'avais prononcée sur un ton que tu voulais plus sombre, plus effrayant, enfin très cliché, surtout.

Et puis, ta colocataire parlait mais toi...tu l'écoutais qu'à moitié en fait, tellement qu'à moitié que lorsqu'elle proposa de descendre en même temps, toi tu avais descendu quelques marches. Tu te tournas vers elle, sortant de tes pensées instantanément pour revenir à la réalité et surtout pour éviter de mettre un vent à ta chère préfète. « C'est un peu foiré, le départ synchro...désolée.» D'ailleurs, tu pensais à quoi en descendant ? Ah, la bonne question ! En fait tu pensais à tout un tas de choses, à comment éventuellement activer cet escalier et tu avais beau tourner le problèmes dans tous les sens, la réponse ne venait pas. Et ça, ça commençait sérieusement à t'énerver. « Putain, si ça continue jvais les faire péter ces escaliers de merd-»

A peine on te laissa le temps de t'exprimer avec grâce que l'escalier répondit à ta provocation assez violente. Car oui tu avais vraiment mais alors VRAIMENT l'intention de le faire péter si il continuait à te tenir tête ainsi. Mais tu avais su lui parler...ouai, tu sais te montrer persuasive quand tu le veux. Même avec les escaliers.  Ton "merde" il s'est continué dans ta chute, un long "eee" qui s'est bien vite transformé en ton rire de folle à lier qui s'éclate. Oh ça oui tu t'es éclatée pendant la descente, après, la réception, c'était moins amusant. Tu avais l'impression que l'on venait de t'éclater le coccyx enfin, on te l'avait d'ailleurs complètement éclaté...Bon, heureusement, rien ne semblait cassé. Pas question de te trimballer avec une bouée sous les fesses parce que tu t'es lamentablement péter les fesses en faisant la maligne. Tu ne te relevas pas, non, pas encore, en fait, tu observais les alentours qui se résumaient à...du noir, du noir et...du noir. « Charmant. Au fait, chère préfète, vous n'avez pas peur du noir j'espère ? » Il était temps que tu demandes ce genre de chose...



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Re: Esprit es-tu là ? » PV Loreleï
Posté le 16.04.15 11:00 par Invité.


Visiblement, Gazielle ne pensait plus qu'à explorer les sous-sols, vu que cette dernière n'avait même pas écouté Leï sur sa proposition d'avancer ensemble. Dans un soupir, la préfète rejoignit son amie, amusée de voir le caractère de sa colocataire en pleine action. Elle était d'ailleurs en train de s'énerver contre l'édifice lorsque, soudainement, la consistance aux pieds de la jeune fille sembla changer très... Brusquement. Privé de sol stable, elle ne put que chuter durement sur le postérieur et se précipiter vers le bas et la pénombre environnante. Très vite, elle ne voyait presque plus rien devant elle et se fiait au cri de son amie pour se repérer par rapport à elle. La vitesse et la surprise lui arrachèrent, à elle aussi, un cri qui ressemblait plus à un appel de détresse qu'un véritable amusement mais, au fond d'elle, une fois le choc initial passé, elle trouvait ça plutôt rigolo.

Une fois arrivé tout en bas, la jeune femme se réceptionna, tant bien que mal, sur le ventre, pour éviter de souffrir une deuxième fois sur son pauvre derrière. Et lorsqu'elle releva les yeux... Rien, rien du tout. La possibilité qu'elle soit devenue aveugle était faible, donc la seule solution, c'était qu'il faisait si noir que même voir ses mains étaient difficile. Fort heureusement, très vite, la voix de Gazielle résonna, ce qui rassura l'adolescente aux cheveux bleus.

- En temps normal, non. Mais là... Ce n'est même plus noir, c'est encore pire... Je tente de te retrouver, range ton don d'accord ?

Finalement, elle se releva enfin et tâtonna doucement dans l'ombre pour tenter de retrouver son amie, à pas feutré et bras tendu. C'est alors qu'elle parvint à agripper quelque chose... D'étrange. En vérité, elle n'arrivait même pas à savoir ce que c'était et dans le noir, son imagination lui jouait bien des tours. Tout lui passa en tête : araignée velue, fantôme, squelette, morceau de viande un peu trop fraiche... Dans un cri, elle bondit en arrière, manquant de tomber, et recula d'encore quelque pas.

- Oh merde, mais qu'est- ce que c'était que ça ?! Gazielle, dis moi que tu sais ce que c'était !

Là, tout de suite, elle ne pensait même pas à si elle allait être ridicule ou non. A la limite, elle aurait préféré être ridicule mais ne rien risquer.
Revenir en haut Aller en bas
Gazielle E. Millow
avatar

un surnom : Weewee
messages : 264
rubis : 388
niveau : 5.
appréciation : 23
anniversaire : 12/05/1997
inscription : 14/04/2015
age : 20
métier ou section : 2 ème année
son don :

Son don consiste tout simplement à envoyer des décharges électriques à toute chose entrant en contact avec sa peau (bon bien sûr ce n'est pas constant.). Gazielle est donc une sorte de Tazer humain, tout ce qu'elle touche ou tout ce qui la touche peut recevoir une décharge, allant de la simple châtaigne à une décharge plus importante. Attention, elle ne peux pas pour autant vous balancer un éclair dans la face, ce n'est pas Zeus. Si vous ne la touchez pas et qu'elle ne vous touche pas, vous ne risquez rien. Elle ne craint d'ailleurs pas l'électricité, autrement dit, elle peut s'amuser à mettre les doigts dans une prise, elle ne sentira rien. Ses cheveux se friseront quand même un peu malgré tout, parce que si l’électricité n'est pas mortelle pour elle, elle reste quand même un conducteur et donc, ça la traverse. Son pouvoir est purement inutile contre tous les matériaux non-conducteurs bien évidemment.
défenseurs

Re: Esprit es-tu là ? » PV Loreleï
Posté le 17.04.15 13:43 par Gazielle E. Millow.

Si il y en avait une qui ne semblait pas du tout rassurée, toi, tu étais toute excitée. "Ranges ton don" ouah la blague. Si elle te surprenais à te toucher d'un seul coup, pour sur que tu allais lui balancer une châtaigne, tu en envoie bien quand tu éternues. Tu commençais à tâter ses poches de partout à la recherche de la création la plus merveilleuse au monde dans ce genre de cas là : ton briquet. Que tu avais du mal à trouver tant dis que ta colocataire, elle, semblait avoir soulevé un certain problème. Tu l'entendis crier....un cri qui résonnait et qui, ô mon dieu, t'aurais clairement assommée si ça avait été à côté de tes pauvres tympans. En te relevant, tu tentais de tâter un peu partout histoire de savoir ce dont il s'agissait...visqueux. Oh, que c'était dégueulasse...Mais toi...tu avais pas hurler, ça t'effrayait pas spécialement ce genre de trucs au contraire, c'était carrément....amusant. « Paniques pas Miss....surement une toile d'araignée. Tu sais, les énoooormes araignées qui t'enroulent dans leur toile pour t'étouffer et qui après veulent te dévorer touuuute crue.»  Tu continuais de tâter tes nombreuses poches à la recherche de ton fameux briquet. Quoi que. Finalement ça n'était peut-être pas une bonne idée le briquet si c'était vraiment des toiles d'araignées, tu allais foutre le feu à tout le sous-sol et là...bah là...on ne donnerait pas chère de votre peau à toute les deux.

Tu t'avanças doucement et prudemment vers la provenance de la voix de la préfète, peut-être allais-tu réussir à la trouver en y allant doucement ? Tu sentis une toile vers tes cheveux..brr...on en connaissait qui allaient squatter dur les douches avant de reprendre les cours, enfin, si elles arrivaient à remonter à temps. Tu continuais jusqu'à sentir une personne qui ne pouvait être personne d'autre que ta chère colocataire ou alors un vieux screamer sorti de nulle part. Avec tes doigts tu commença à remonter tout doucement le long de sa peau, immitant ainsi les pas d'une araignée qui grimpais jusqu'à sa tête. Et puis...« Bouuh !»

Tu ricanas, fière de ta petite blague avant de mettre tes mains sur les épaules de la préfète et de la pousser vers l'avant, la forçant à s'enfoncer un peu plus. « Bon aller, t'en fais donc pas, y'a rien à craindre. Il n'y a pas de créature suceuse de sang, pas de vil esprit qui aspirera notre âme, rien de tout ça. Ca m'étonnerait beaucoup que le Directeur laisse se genre de choses dans les sous-sols de son établissement. Ou alooors. » Tu empoignas ton briquet et te mis rapidement devant la jeune femme, allumant celui-ci juste en dessous de ton menton (en ayant pris soin d'éloigner tes cheveux avant, tout de même). « Il cache un secret terriiiible et nous aurons affaire à ses gardiens démoniaques !» Tu éteignis aussitôt celui-ci, par précaution. Ton but n'était pas de mettre le feu à tes cheveux, ni à ceux de ta camarade et encore moins à l'école...

« Ouuuuh esprits-êtes vous là ? Répondez à mon appel, je vous apporte de la chair fraiche...» Tu étais vraiment trop détendue, trop zen pour quelqu'un qui ne pouvait se fier à son sens le plus utile...vraiment.



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Re: Esprit es-tu là ? » PV Loreleï
Posté le 17.04.15 18:26 par Invité.


Ok, elle voulait lui faire peur... Et ça marchait bien, en plus. En temps normal, les araignées n'effrayait pas trop la jeune fille, bien que certains spécimens soient vraiment dégoutant, on était loin de parler d'une véritable peur. Non, elle était plus effrayé par les reptiles, plus sournois, du simple lézard aux plus gros serpents. D'ailleurs, un soir d'été, alors qu'elle mangeait sur la terrasse avec sa famille, un petit lézard avait eu le malheur de tomber juste sous son nez, sur la table. La miss a hurlé, crié, sauté dans tous les sens avant d'ouvrir, par pur réflexe et sans vraiment s'en rendre compte, un portail sur l'animal. Sachant que, dans cet état d'esprit, elle même ne savait pas où était l'autre portail relié à celui-ci, personne n'a jamais su où était passé cette pauvre petite bestiole. Anecdote mis à part, le noir qui entourait la jeune fille était presque en train de la rendre phobique sur un peu près tout ce qui existait sur terre. Car dans le noir, même un simple petit insecte pouvait paraître bien plus gros et terrifiant.

Loreleï préféra ignorer son ami et ne répondre que d'un grand soupir avant de se concentrer. Il fallait qu'elle rassemble son courage, ses forces, qu'elle soit digne de son statut de préfète... Jusqu'au moment où un contact se fit sentir sur son dos. Franchement, elle était incapable de savoir ce qui s'était posé sur elle, mais dans le noir, la seule réponse qui lui vint en tête fut : Une araignée. Qui montait. Doucement. Et le souffle qu'elle sentit tout d'un coup à côté d'elle lui arracha un cri strident suraiguë, elle bondit également et agita ses bras en tout sens tout autour de son corps pour se débarrasser de tout corps inconnu qui aurait voulu se balader sur elle. Et là, elle comprit. Grâce au ricanement de sa camarade, hilare.

- Gazielle !!! Putain de merde, j'ai failli avoir une attaque ! Tu veux ma mort ?!

Et tout d'un coup, elle éclata de rire, elle aussi. Oui, fallait le reconnaitre, elle aurait été dans la situation inverse, elle aurait sans doute fait la même chose. Il lui fallu bien de loooongues secondes pour se remettre de cette crise de rire puis elle écouta son amie, tentant de la situer tant bien que mal dans la pénombre avec le son de sa voix lorsqu'elle aperçut soudainement son visage, illuminé par un briquet. Elle ria légèrement devant cette vision peu commune avant de se rapprocher d'elle et de lui agripper le bras.


- Franchement, si le directeur nous cache des choses de ce genre, on serait déjà mortes je pense. Et puis... Les esprits ! Si jamais, ma chair est franchement pas tendre, tentez plutôt ma pote juste à côté !

Fermement agrippé à son bras, Loreleï s'avança, plus courageuse de savoir qu'elle pourrait jeter son amie devant elle pour prendre le temps de fuir. Mais si seulement elles pouvaient voir un peu plus clair...

- Oh ! J'ai une idée ! On va peut-être pouvoir voir un peu mieux dans pas longtemps !

La jeune fille se concentra alors et visualisa l'image de leur chambre, lumineuse avec une grande fenêtre qui, à l'heure actuelle, devait être traversé par la lumière du soleil. Puis, l'instant d'après, elle leva la main devant elle et fit apparaitre un portail qui donnait sur cette même chambre, la luminosité traversant elle aussi le portail. Mais quelle idée de génie, pourquoi ne l'avait-elle pas eu avant ? Enfin... La lumière pénétra dans la pénombre et éclaira... Sur quelques mètres autour du portail, pas plus. Juste de quoi voir beaucoup de saleté sur le sol.


- Bon, ok, c'est pas le résultat escompté. Mais avoue qu'il y avait de l'idée !

Elle regardait son portail, juste devant les deux jeunes filles, dépités. Donc, à retenir, son don ne servait pas à faire beaucoup de lumière dans le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Esprit es-tu là ? » PV Loreleï
Posté le par Contenu sponsorisé.

Revenir en haut Aller en bas
 

Esprit es-tu là ? » PV Loreleï

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A L C Y O N E  :: Coin des RPs :: L'Escalier Toboggan-